Prochain évènement : Portes Ouvertes – Samedi 15 juin | Amiens

Accueillir et intégrer son alternant.e en entreprise : nos 5 conseils

Loin des idées reçues sur l’alternance, votre entreprise a décidé de recruter un.e apprenti.e pour la rentrée. Pour l’aider à se sentir à l’aise dans ce nouvel environnement, Interfor vous livre 5 conseils clés pour accueillir et intégrer votre alternant.e comme il se doit ! 

1. Préparez l'accueil de A à Z

Maintenant que vous avez recruté apprenti.e, vous devez préparer toutes les étapes de son accueil. Prévenez d’abord les salariés de l’entreprise de son arrivée avec, par exemple, l’envoi d’un email. Vous devez aussi vous interroger sur les différents besoins de votre alternant.e pour la bonne réalisation de ses missions. Son poste de travail est-il opérationnel ? Sa boîte e-mail a-t-elle été paramétrée ? Possède-t-il tous les identifiants nécessaires pour accéder aux outils de l’entreprise ?

2. Désignez un maître d'apprentissage

Le choix du maître d’apprentissage n’est pas un point à négliger. Des conditions de compétences professionnelles sont appliquées aux contrats conclus depuis le 1er janvier 2019. Pour assurer sa mission, en plus des conditions d’exercices obligatoires, d’autres compétences sont recommandées au maître d’apprentissage. En lien avec le CFA ou le centre de formation, il suivra l’alternant.e durant toute sa période en entreprise. Il doit se montrer disponible, pédagogue, et engagé auprès de son alternant.e.

3. Planifiez les différentes missions

Pour décider des missions à confier à votre alternant.e, certains critères sont à prendre en compte. Dans le cadre d’une formation en apprentissage, les missions en entreprise doivent concorder avec le référentiel de formation de l’alternant.e.  Il est aussi important de se rappeler qu’un alternant.e n’a pas les mêmes qualifications qu’un salarié à temps complet. Les missions doivent être adaptées, en tenant compte des rythmes d’alternance entreprise/centre de formation.

4. Soignez la phase d'intégration

Arriver dans un nouvel environnement qui possède déjà ses propres codes peut être déstabilisant. Alors pour aider votre alternant.e à se sentir à l’aise, il est important de soigner sa phase d’intégration en entreprise. Pour réussir cette phase d’intégration, vous pouvez vous réaliser un parcours d’intégration. Au programme : visite des locaux, présentation aux collègues pour l’aider à développer ses relations professionnelles ou encore planifications de rendez-vous avec le maître d’apprentissage. Durant le parcours d’intégration, remettez-lui le kit d’intégration de l’alternant.e avec : le livret de l’entreprise, une fiche de poste, une fiche de mission ou encore une fiche de demande de congés. N’oubliez pas de lui fournir les différents codes d’accès dont il aura besoin pour effectuer ses missions.

5. Evaluez le travail réalisé

A la fin de la période d’apprentissage, il est important de réaliser un entretien-bilan avec votre alternant.e. Ce sera l’occasion d’évaluer son travail et ses évolutions durant sa période en entreprise. Vous pourrez y apporter votre regard sur les éléments qui sont satisfaisants et les points de vigilances à travailler.

 

 

Pour aller + loin : Plan massif de soutien à l’apprentissage : les mesures phares du Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portes Ouvertes Mercredi 15 mai | Amiens